COLOMBIE : La Cour Constitutionnelle ordonne le respect du droit à la consultation des peuples autochtones

La Cour Constitutionnelle de Colombie vient d’ordonner la suspension d’un mégaprojet dans la région du Chocó pour non-respect du droit à la consultation préalable des peuples autochtones des territoires (resguardos) Pescadito et Chidima.  L’entreprise Interconexión Eléctrica S.A y préparait un projet binational avec le Panama de transport d’énergie électrique. Elle occupait illégalement une partie de ces territoires pour la mise en place de ce projet qui menaçait les populations locales de déplacements forcés.

La Cour Constitutionnelle a interpellé le Congrès et le Président de la République pour qu’un projet de loi soit étudié afin que le droit à la consultation préalable et au consentement libre des peuples autochtones soit régulé et appliqué. Elle a également ordonné un plan de protection des membres de ces deux territoires autochtones menacés ainsi qu’un plan archéologique de la région.

Source : Agencia Intercultural de Noticias Indígenas de Bolivia, 03-05-2011

Cet article, publié dans Constitution/législation nationale, Consultation, Territoire, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s