Article: « les domaines du roi » ou la lutte pour le Royaume de Rapa Nui

Source de la photo : Diario la Tercera/http://diario.latercera.com

« les domaines du Roi

Après plus de cent ans, l’île retrouve un roi. Il s’appelle Valentino Riroroko (79) et fût élu il y a deux mois par le Parlement de Rapa Nui, organisme critique à la souveraineté de l’Etat chilien et réclame une indemnisation millionaire pour les préjudices subis et l’annulation du Traité de 1888. l’affaire est présentée devant les tribunaux. Qui est cet Homme? »

Au sein de cet article, le journaliste Marcelo Simonetti retrace le processus de nomination de ce nouveau Roi et  s’entretient avec  deux camps Rapa Nui qui s’opposent quant à la titularité de la Souveraineté sur Rapa Nui (Te Pito O Te Henua) : Alberto Hotus représentant  du Conseil des Anciens (institution reconnue par la loi 19.253 de 1993), favorable au maintien de la souveraineté chilienne,  et le roi Rapa Nui Valentino Riroroko, descendant du roi Maori Rapa Nui Simeón Riro Kainga, soutenu par le Parlement Rapa Nui, (institution propre Rapa Nui représentative des 36 clans) qui revendique la reconnaissance de la Souveraineté du Royaume de Rapa Nui sur l’île.

Pour lire l’intégral de l’article, en espagnol, cliquer ici.

———————-

« Los dominios del rey

Después de más de cien años, la isla ha vuelto a tener un rey. Se llama Valentino Riroroko (79) y fue elegido hace dos meses por el Parlamento de Rapa Nui, organismo crítico a la soberanía chilena. Por eso, en su primera acción, el monarca demandó al Estado de Chile y pide una indemnización millonaria por perjuicios y la anulación del Tratado de 1888. El asunto está en tribunales. ¿Quién es este hombre? »

En este artículo, el periodista Marcelo Simonetti describe el proceso de retorno del nuevo Rey y  se entrevista con los dos campos Rapa Nui que se oponen cuanto a la titularidad de la soberania sobre la isla: Alberto Hotus, representante del Consejo de Ancianos (institución reconocida por la ley 19.253 de 1993), favorable al mantenimiento de la soberanía chilena y, el Rey Maori Rapa Nui, Valentino Riroroko, descendiente del Rey Maori Rapa Nui Simeón Riro Kainga, sostenido por el Parlamento Rapa Nui (institución propia Rapa Nui representativa de 36 clanes) que reivindican el reconocimiento de la soberanía del Reino de Rapa Nui en la isla, Te Pito O Te Henua.

El  artículo, en español.

Source: Diario la Tercera

Cet article, publié dans Droit international, Justice, Mouvements autochtones, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s