Australia – Social Justice and Native Title Reports 2011

Le 24 novembre 2011, Mick Gooda, Commissaire à la Justice Sociale Aborigène et Insulaire au sein de la Commission Australienne des Droits de l’Homme a publié ses deux rapports annuels, disponibles en ligne (ici et ). Le poste de Commissaire à la Justice Sociale, réservé à un autochtone, est une institution unique à l’Australie et salué comme une avancée en matière de droits autochtones, même si ces pouvoirs sont limités à la formulation de recommandations.

Les deux rapports de cette année se focalisent sur la question de la « violence latérale » et de ses impacts au sein des communautés et organisations autochtones en Australie, selon l’idée du Commissaire qu’une Réconciliation en Australie doit également se faire entre autochtones et pas uniquement vis-à-vis de l’Etat et des Australiens non-autochtones. Les rapports définissent la « violence latérale » (ou « horizontale » ou encore « intra-raciale ») comme une conséquence de la colonisation en tant qu’elle consiste en ces « comportements organisés et nuisibles que nous nous infligeons collectivement en tant que membres d’un groupe opprimé : dans nos familles ; dans nos organisations et dans nos communautés. Lorsque nous sommes opprimés de manière systématique, nous vivons avec une grande peur et une grande colère et, souvent, nous les retournons contre ceux qui nous sont les plus proches » (R. Frankland & P. Lewis).

Les rapports du Commissaire Gooda examinent les causes et manifestations de ces formes de violence en général et dans le cadre du Native Title. L’originalité de sa démarche consiste à utiliser la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones comme guide afin de proposer des issues hors du cycle de reproduction de la violence latérale à la fois aux communautés autochtones, aux gouvernements et à la société civile. Pour une vision différente de celle de M. Gooda, voir ici

 ***

On 24th November 2011, the Aboriginal and Torres Strait Islander Social Justice Commissioner released his yearly reports on Indigenous Social Justice and Native Title (both available online, respectively here and there). The position of Social Justice Commissioner, which is reserved for an Indigenous person, is a unique institution in the world and has been acknowledged on the international scene as ground-breaking in terms of Indigenous Peoples’ rights, although his powers are limited to the elaboration of recommendations.

The two 2011 reports focus on the issue of “lateral violence” and its impact within Indigenous communities and organisations. According to the Social Justice Commissioner, Reconciliation in Australia not only should happen between Indigenous people and the State and Australian society but also within Indigenous societies. The reports define lateral violence  (or horizontal or intra-racial violence) as a consequence of colonisation inasmuch as it consists in “the organised, harmful behaviours that we do to each other collectively as part of an oppressed group: within our families; within our organisations and; within our communities. When we are consistently oppressed we live with great fear and great anger and we often turn on those who are closest to us. (Frankland & Lewis 2011).

Both reports examine the causes and manifestations of this violence in general and in the context of the Native Title system. The originality of his approach is to use the UN Declaration on the Rights of Indigenous Peoples as a guide to propose pathways out of the cycle of reproduction of lateral violence, both within Indigenous communities and with regard to the Australian Governments and society. (For a diverging view from M. Gooda’s, see here)

 

Cet article, publié dans Citoyenneté, Culture, Droit international, Justice, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s