Comunidades indigenas envenenadas por pesticidas y agroecologia familiar/ communautés autochtones : le problème des pesticides et l’agriculture écologique

« For centuries, indigenous peoples throughout the world relied on hunting, farming, and fishing for their subsistence. Today, many traditional foods have become life-threatening dangers, contaminated by pollutants and pesticides. Over 355,000 people are poisoned every year, and hundreds of thousands more are made ill ».

« Pendant des siècles, les peuples autochtones partout dans le monde se sont servis de la chasse, l’agriculture et la peche pour leur subsistance. Aujourd’hui, beaucoup des aliments traditionnels sont devenus un risque pour la vie, touchés par des polluants et pesticides. Plus de 355.000 personnes sont empoisonnées chaque année et centaines de milliers tombent malades ».

« Por siglos, los pueblos indigenas de todo el mundo se han apoyado en la caza, la agricultura y la pesca para su subsistencia. Hoy dìa, muchas comidas tradicionales se han convertido en un riesgo para la vida, afectadas por contaminantes y pesticidas. Màs de 355,000 personas son contaminadas cada año y cientos de miles màs se enferman ».

Source/Read more/Leer màs: Article en anglais de mediaglobal.org intitulé « Indigenous communities poisoned by pesticides »

A lire également un article en espagnol publié sur vanguardia.com intitulé « Agroecología familiar, escudo contra el uso de semillas transgénicas »

« Ante esta situaciòn, según especialistas, las pequeñas organizaciones indígenas y campesinas representan en México un escudo no sòlo para la defensa del territorio, la identidad y las semillas nativas, en una labor poco visible que fortalece la agricultura ecológica y familiar ».

« Face à cette situation, d’après les spécialistes, les petites organisations autochtones et paysannes au Mexique représentent un bouclier non seulement pour la défense du territoire, l’identité, la qualité des semences, et font un travail discret qui renforce l’agriculture écologique et familiale ».

Source/Lire plus/Leer màs: vanguardia.com

Cet article, publié dans Agriculture, Environnement, Ressources naturelles, Santé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s