OUVRAGE : « Le multiculturalisme au concret. Un modèle latino-américain »

L’ouvrage intitulé « Le multiculturalisme au concret. Un modèle latino-américain » co-dirigé par Christian Gros et David Dumoulin Kervran est paru en février 2012 aux éditions Presse Sorbonne Nouvelle.

Présentation :

« Cet ouvrage présente un tour d’horizon des recherches actuelles sur le fonctionnement pratique du multiculturalisme en Amérique latine. A la manière des Handbooks anglo-saxons, il réunit en un seul volume une trentaine des meilleurs spécialistes actuels francophones et latino-américains. Ce bilan inédit montre comment ce qui n’était que l’objet de débats théoriques et de luttes militantes dans les années 1970 est devenu au fil des années l’objet de pratiques sociales foisonnantes et de dispositifs étatiques très divers qui marquent désormais la vie de tous les pays latino-américains. Ces transformations induites par le multiculturalisme sont ici regroupées en cinq mouvements : la question du modèle, l’exercice de la citoyenneté, les systèmes juridiques, les politiques publiques focalisées, et les nouvelles territorialisations. Pour tous ceux qui cherchent à comprendre ce qu’est le multiculturalisme aujourd’hui sans s’enfermer dans les alternatives classiques du débat en France, ce livre propose des perspectives nouvelles et pose la question d’un possible « modèle latino -américain ». »

Télécharger la présentation et la table des matières ici

Deux des articles de cet ouvrage collectif ont pour auteurs des membres de l’équipe SOGIP. :

« De l’Indien aux peuples autochtones … A Propos de l’engagement du sociologue et de l’anthropologue en Amérique latine » par Irène Bellier

“Etat plurinational et redéfinition du multiculturalisme en Bolivie » par Laurent Lacroix

Résumé de l’article d’Irène Bellier : « De l’Indien aux peuples autochtones … A Propos de l’engagement du sociologue et de l’anthropologue en Amérique latine »

Les politiques du multiculturalisme accroissent-elles la visibilité des peuples autochtones ou bien contribuent-elles à fragmenter les sociétés latino-américaines ? Etablissent-elles une équivalence de principe entre les « réfugiés de l’intérieur » que seraient les pueblos indigenas en raison des processus de colonisation de leurs territoires et les migrants du reste du monde dont l’histoire sur le continent est plus ou moins ancienne ? Cet article examine le changement de regard porté sur les peuples autochtones dans les dernières décennies, le rôle de quelques intellectuels dans le déplacement du cadre scientifique éclairant la réflexion sur les effets du multiculturalisme et l’autodétermination aujourd’hui , ainsi que la transformation majeure que représente la globalisation des questions autochtones.

Résumé de l’article de Laurent Lacroix : “Etat plurinational et redéfinition du multiculturalisme en Bolivie »

L’instauration d’un Etat plurinational prévue par la Constitution de 2009 ouvre une perspective politique inédite en Bolivie. Celle-ci s’inscrit dans une rupture avec les principes du multiculturalisme dit « libéral » prédominant dans les années 1990 et qui se sont traduits par la mise en place de politiques néoindigénistes telles que les définit Christian Gros. Pour le gouvernement d’Evo Morales, promoteur de ce changement, il s’agit de décoloniser l’Etat et d’abandonner le modèle républicain et néolibéral pour construire un « Etat unitaire social de droit plurinational communautaire ». La Bolivie semble donc s’engager vers un modèle politique d’un genre nouveau dont toutes les modalités de mise en œuvre restent à définir. Un projet politique dont les dilemmes sont aussi nombreux que les défis. D’autant que les principales organisations ethniques du pays s’impatientent quant à la mise en place effective de cet Etat plurinational et se mobilisent toujours pour la considération de leurs droits.

Référence :

Christian Gros et David Dumoulin Kervran (éds.), 2011, « Le multiculturalisme au concret. Un modèle latino américain ? », Paris : Presse Sorbonne Nouvelle, 460 pages, ISBN 978-2-87854-544.

Cet article, publié dans Citoyenneté, Constitution/législation nationale, Droit international, Institutions internationales, Mouvements autochtones, Participation politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s