SEMINAIRE : sixième séance du séminaire de recherche «Perspectives comparatives sur les droits des peuples autochtones»

La sixième séance du séminaire de recherche animé par l’équipe SOGIP (ERC 249236) «Perspectives comparatives sur les droits des peuples autochtones» aura pour thème :  Empires, décolonisations, autochtonies. Ce séminaire est coordonné par Irène Bellier (IIAC/LAIOS-SOGIP) et Martin Préaud (LAIOS-SOGIP), il se tiendra le jeudi 12 avril  2012, de 9h à 13h, à l’EHESS, 190 avenue de France, 75013 Paris.   Salle J-P. Vernant, 8ème étage.

Le séminaire est ouvert à tous. (Il a lieu le 2ème jeudi du mois de 9 h à 13 h, du 10 novembre 2011 au 12 avril 2012).

Séance 6 du jeudi 12 avril 2012 : Empires, décolonisations, autochtonies

Cette séance, qui conclura le séminaire pour cette année, interrogera l’universalité de la catégorie « peuples autochtones », telle qu’elle a été développée dans les instances internationales au regard des histoires impériales et des legs de la décolonisation. Nous cherchons à comprendre comment les formes de colonisation et de décolonisation ont pu peser sur les trajectoires autochtones contemporaines ; nous changeons ainsi d’échelle et proposons d’examiner les mobilisations autochtones à partir d’une échelle régionale plutôt que nationale.

La séance sera organisée autour de présentations courtes afin d’évaluer la pertinence de notre hypothèse à partir de différents espaces transnationaux ou régionaux :

–       L’Organisation des Nations Unies où se construit l’espace de la représentation des peuples autochtones dans certaines instances, ceci afin d’éclairer les dynamiques qui, en plein et en creux, travaillent la fabrique internationale des normes et les changements observables dans les communautés autochtones (Irène Bellier)

–       Les colonies de peuplement britanniques (Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Etats-Unis), interrogées du point de vue des dispositifs de reconnaissance légale et politique des peuples autochtones et de la centralité de la revendication de souveraineté (Martin Préaud)

–    Les Outre Mer français, à travers une analyse des reconfigurations de la matrice impériale opposant les indigènes aux citoyens depuis l’abrogation du code de l’indigénat en 1946 (Benoît Trépied)

–       L’Amérique Latine, du Mexique au Chili, où les mobilisations des peuples autochtones et la prégnance particulière de leurs droits dans les constitutions seront examinées au prisme de l’histoire régionale et de la résurgence de la figure de l’indien dans le champ politique (Laurent Lacroix, Veronica Gonzalez).

–    De brèves présentations de l’Afrique australe et de l’empire russe permettront d’apporter des éléments comparatifs pour la discussion générale qui clôturera la séance.

Présentation générale du séminaire :

Ce séminaire du LAIOS, animé par les membres de l’équipe SOGIP (ERC 249 236), s’inscrit dans la perspective ouverte par l’adoption en 2007 de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones. En constituant un nouveau sujet du droit international à la fois en deçà et par-delà des États-nations constitués, la Déclaration suscite de nombreuses réflexions quant à la mise en œuvre du principe d’autodétermination et à ses ramifications politiques globales aussi bien que locales. Le séminaire abordera la question de la circulation, de l’appropriation ou du respect des standards énoncés dans la Déclaration, par les Etats et les organisations des peuples autochtones, ainsi que d’autres acteurs, tels que les compagnies minières transnationales ou les organisations de défense des droits de l’homme. Quelles sont les conditions de possibilité et les formes d’une autonomie politique pour les peuples autochtones ? Comment la reconnaissance globalisée des peuples autochtones pèse-t-elle sur leurs projets de société ? Entre protection des différences culturelles et inscription dans la modernité, comment surmontent-ils les contradictions des programmes internationaux , des politiques nationales et des attentes locales ? Chaque séance sera le lieu d’une comparaison entre des configurations nationales distinctes afin de dégager les enjeux et les impacts de la Déclaration, grâce à la présentation d’études de cas, suivie d’une discussion comparatiste et critique.

Voir la présentation du séminaire sur le site de l’Ehess

A CONSULTER :

la bibliographie générale du séminaire Perspectives comparatives sur les droits des peuples autochtones est téléchargeable ici

La bibliographie de la session 1 : Approches anthropologiques de la Déclaration des Droits des Peuples Autochtones : regards croisés depuis les terrains des Nations Unies et de l’Australie ici

Pour toute information complémentaire : mpreaud@ehess.fr

Voir la présentation d’autres séminaires sur le site web sogip

Cet article, publié dans Histoire, Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s