Le droit autochtone en Guyane et ses usages : un article de Geoffroy Filoche

Geoffroy Filoche analyse les recompositions  de l’ensemble juridique complexe par lequel l’Etat français reconnaît de manière parcellaire et parfois contradictoire un statut aux Amérindiens de Guyane. A partir de l’exemple de la commune d’Awala-Yalimapo, il dresse le bilan de l’état du droit autochtone en Guyane, mais il étudie surtout la manière dont les acteurs locaux l’investissent et se l’approprient.

Filoche G., 2011, « Les Amérindiens de Guyane française, de reconnaissances disparates en bricolages juridiques. L’exemple des Kali’na d’Awala-Yalimapo », Journal de la Société des Américanistes , 97 (2), pp. 343-367.

Cet article, publié dans Constitution/législation nationale, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s