ONU : planification de la première Conférence Mondiale sur les Peuples autochtones pour septembre 2014

Le 17 septembre 2012, l’Assemblée Générale des Nations Unies a approuvée par consensus la résolution A/66/L.61 qui pré-définit les termes de l’organisation de la Première Conférence Mondiale sur les Peuples Autochtones. Celle-ci se tiendra à New York, les 22 et 23 septembre 2014.

Extraits :

La Conférence mondiale comprendra deux séances plénières, l’une à l’ouverture et l’autre à la clôture, trois tables rondes et un groupe de discussion interactif. La séance d’ouverture commencera le 22 septembre, à 9 heures, suivie dans l’après-midi de deux tables rondes organisées simultanément (…)

Les personnes suivantes prendront la parole à la séance d’ouverture : le Président de l’Assemblée générale, le Secrétaire général, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, les chefs d’État et de gouvernement ou des hauts fonctionnaires d’États Membres de chaque groupe régional, le Président de l’Instance permanente sur les questions autochtones, et trois représentants des peuples autochtones nommés par le Président de l’Assemblée générale sur proposition des peuples autochtones et en consultation avec les États Membres (…)

Les tables rondes et le groupe de discussion interactif seront coprésidés par un État Membre et un représentant des peuples autochtones nommé par le Président de l’Assemblée générale sur proposition des peuples autochtones et en consultation avec les États Membres (…)

Les débats des tables rondes et du groupe de discussion interactif seront retransmis sur Internet. Le Président de l’Instance permanente, le Président et Rapporteur du Mécanisme d’experts sur les droits des peuples autochtones et le Rapporteur spécial sur les droits des peuples autochtones seront invités à participer au groupe de discussion interactif (…)

Afin de favoriser la tenue de débats de fond interactifs, la participation à chaque table ronde et au groupe de discussion sera ouverte aux États Membres, à des observateurs et à des représentants d’organismes des Nations Unies, des peuples autochtones, d’organisations de la société civile et d’institutions nationales de défense des droits de l’homme (…)

La Conférence mondiale produira un document final concis et pragmatique qui doit doit contribuer à la réalisation des droits des peuples autochtones et des objectifs de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et promouvoir la réalisation de tous les objectifs de développement arrêtés au niveau international (…)

L’ Assemblée Générale des Nations Unies encourage les États Membres, les organisations et les institutions des peuples autochtones, les organismes des Nations Unies, le secteur privé, les organisations non gouvernementales et d’autres parties intéressées à soutenir activement les activités et les manifestations des peuples autochtones en vue de la Conférence mondiale, et d’organiser à New York des manifestations parallèles et d’autres activités thématiques et culturelles connexes qui renforceront l’importance et la visibilité de la Conférence mondiale.

Cet article, publié dans Institutions internationales, rapport international, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s