SEMINAIRE : Images et politiques de l’autochtonie : du terrain à l’internet-Séance du mardi 23 octobre 2012 : « Les Premiers Australiens, Aborigènes et insulaires des iles Torres »

Images et politiques de l’autochtonie : du terrain à l’internet-Mardi 23 octobre 2012, de 10 h à 17 h (amphithéâtre François-Furet, 105 bd Raspail  , 75006 Paris)

(Prochaines séances : 6 et 20 novembre et 11 décembre 2012)

• Irène Bellier, directrice de recherche au CNRS (TH)
• Jessica De Largy Healy, postdoctorante
• Barbara Glowczewski, directrice de recherche au CNRS (TH)
• Marie Salaün, maître de conférences à l’Université Paris-Descartes   (Paris-V) (TH)

• Mardi 23 octobre 2012 : Les Premiers Australiens, Aborigènes et
insulaires des iles Torres.
10 h-13 h : Seront présentés des extraits de la série télévisée
pionnière First Australians (2008), de la réalisatrice aborigène
Rachel Perkins, qui met en contexte des archives coloniales commentées
par des personnalités du monde académique, notamment autochtones, pour
raconter une différente histoire de l’Australie :

Site web de la série : http://www.sbs.com.au/firstaustralians/

Voir aussi la traduction française du livre accompagnant la série :

Aborigènes. Une histoire illustrée des premiers habitants de
l’Australie. Textes rassemblés par Marcia Langton et Rachel perkins.
Tahiti : Au Vent des îles, 2012.

14 h-17 h : Sur les traces de la fourmi à miel (2008, 47’, Beta Num),
un documentaire de Valérie Mégard, coproduction alter ego films et
Agat films & Cie avec l’aide du Centre de l’Audiovisuel et du Cinéma
du Ministère de la Communauté française de Belgique, Planète câble,
Cityzen TV, TV5 Monde, CNC.

« Là d’où je viens, en France, j’ai vu une peinture : le Rêve de la
Fourmi à Miel. Dans ce Rêve il y a des points, des croissants, des
lignes… Il n’y a pas de sens pour les regarder. Je suis bouleversée
mais je ne sais pas pourquoi. Ces signes sont comme des traces à
suivre. Elles m’entraînent dans un désert rouge, le désert australien.
A Papunya je vis avec les Aborigènes du désert. Je leur demande
l’histoire de la Fourmi à Miel. Ils me racontent Tjukurrpa, le Rêve. »

Voir au musée du quai Branly l’exposition de 167 œuvres des premiers
peintres de Papunya (1971-1972) :

http://www.quaibranly.fr/fr/programmation/expositions/a-l-affiche/aux-sources-de-la-peinture-aborigene.html

et la programmation de films documentaires er de fiction :

http://www.quaibranly.fr/es/programmation/cine/aborigenes-daustralie.html

L’entrée est ouverte aux auditeurs libres.

Cet article, publié dans Culture, Histoire, identité, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s