Projection du film « Shawantama’ana » (Venezuela). Paris. 16/11/2012. 17h-20h

Le  GEIVEN (Groupe d’Études Interdisciplinaire sur le Venezuela) a le plaisir de vous inviter à la projection du film :

Shawantama’ana (91′)

de la réalisatrice documentariste vénézuélienne Yanilu Ojeda A.
qui aura lieu
le vendredi 16 novembre de 17h à 20h , à l’Institut d’Études Politiques, en salle A26 , 27 rue Saint-Guillaume, 2e étage 75007 Paris
La séance sera suivie d’un débat en présence de la réalisatrice.

Sinopsis

« Shawantama`ana » en lengua indígena wayuu significa « lugar de espera ». Es un Terminal-mercado que está ubicado en la parte norte de la ciudad de Maracaibo (Venezuela), desde allí comienza el largo viaje en camiones desvencijados que nos transportarán al mágico territorio de la Guajira, el destino de muchos wayuu, quienes, los días domingo, toman el camión que los llevará de vuelta a su territorio ancestral, al encuentro de sus memorias que atraviesan las palabras de los ancestros.

Résumé
« Shawantama’ana » signifie « lieu d’attente » en langage indigène Wayuu (indigenous language). A partir du terminal situé dans le Nord de la ville de Maracaibo au Venezuela, commence un long voyage à bord de vieux camions qui nous transportent vers le territoire magique de la Guajira. Il s’agit de la destination de nombreux Wayuu, qui, chaque dimanche, montent sur des camions pour rejoindre leur territoire ancestral, à la rencontre de leurs mémoires, restées vivantes grâce aux récits des ancêtres.

Autora

Yanilu Ojeda A. nace en Maracaibo – Venezuela. Es Licenciada en Comunicación Social egresada en la Universidad del Zulia. Desde sus inicios en el área audiovisual se ha desempeñado como documentalista y en el área de la docencia realizando talleres de formación en escuelas de cine, en diversas comunidades indígenas y no indígenas dentro y fuera del país. Entre sus trabajos figuran Mea Culpa (2000), Hijos de la Tierra (2002), Yo soy Luis Terán (2003), Los Lienzos del Pueblo (2004), Al otro lado del río (2005), El Hospital (2005), El terminal de Pasajeros de Maracaibo (2006), El Noticiero Indígena, 32 reportajes documentales (2004-2006) y Alirio Díaz Corazón de Guitarra (2008).
Réalisatrice
Yanilu Ojeda A. est née à Maracaibo au Venezuela. Elle possède une Licence en communication sociale de l’Université du Zulia. Depuis ses débuts dans le domaine de l’audiovisuel, elle s’est spécialisée dans le documentaire. Elle a également dirigé des ateliers de formation dans des écoles de cinéma et auprès de plusieurs communautés indigènes et non-indigènes, au Venezuela et à l’international.
Parmi ses travaux peuvent être cités Mea Culpa (2000), Hijos de la Tierra (2002), Yo soy Luis Terán (2003), Los Lienzos del Pueblo (2004), Al otro lado del río (2005), El Hospital (2005), El terminal de Pasajeros de Maracaibo (2006), El Noticiero Indígena, 32 reportajes documentales (2004-2006) y Alirio Díaz Corazón de Guitarra (2008).

Contacts: Fabrice Andréani, Élodie Brun, Mila Ivanovic, Anne Péné-Annette à geiven.org@gmail.com.
Retrouvez l’annonce de l’événement sur notre site: http://geiven.com/projection-de-shawantamaana-de-yanilu-ojeda/

Source : IHEAL-CREDA

Cet article, publié dans Culture, identité, Territoire, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s