Séminaire de casuistique du CENJ « Le Bien commun, les biens communs, les choses communes, la collectivisation des intérêts »- Mardi 19 février 2013

« Le Bien commun, les biens communs, les choses communes, la collectivisation des intérêts »

L’introduction du concept de Sumak Kawsay « buen vivir » dans la constitution équatorienne : que disent la langue et les sociétés quechua amazoniennes du Bien commun et des biens communs ?

Andrea Luz Gutierrez Choquevilca (EPHE / LAS)

Mardi 19 février 2013 , 18 h – 21 h,105 Boulevard Raspail, Salle 09, 2ème étage. Quatrième séance du séminaire de casuistique du CENJ – Yan Thomas

Dans la constitution équatorienne comme dans différentes lois d’Amérique Latine, des concepts nouveaux sont apparus, tels le concept de Sumak Kawsay expression de la langue quechua traduite en espagnol par « buen vivir ». Les explications qui en sont parfois données évoquent l’harmonie avec la nature et entre les hommes, et renvoient à la nécessité de donner accès à tous à une série de biens, telle la santé ou l’éducation. Andrea Luz Gutierrez Choquevilca anthropologue et ethnolinguiste, travaillant sur les langues rituelles, l’organisation sociale et les conceptions de la nature parmi les peuples quechua amazoniens, retracera l’histoire de l’introduction de ce concept, son étymologie et ses ambiguïtés, du point de vue des populations concernées. Si un tel concept présente de fait une utilité juridique, parvient-il à rendre compte de la complexité socio-politique et de la dynamique traditionnelle des institutions observées parmi ces peuples amérindiens ? La cohérence de ces deux grilles de lecture sera évaluée au regard d’une ethnographie détaillée et d’une analyse linguistique du sens accordé communément à ce concept.

Andrea Luz Gutierrez Choquevilca est maître de Conférences à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE – Sorbonne), Vème Section Sciences Religieuses. Elle occupe la chaire « Religions des Indiens Sud-Américains : sociétés des basses terres » (membre du Laboratoire d’Anthropologie Sociale – Collège de France, dirigé par Philippe Descola).

 

Cet article, publié dans Constitution/législation nationale, Culture, Education, identité, Langue, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s