Séance spéciale du séminaire SOGIP avec le réseau DIALOG : L’émergence d’une société civile autochtone au Québec et au Canada-mardi 9 avril 2013

Dans le cadre du séminaire SOGIP « Perspectives comparatives sur les droits des peuples autochtones », organisé par Irène Bellier et Laurent Lacroix, nous avons le plaisir de vous inviter à la conférence à deux voix que donneront

Edith Cloutier– Directrice du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or et Présidente du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec (RCAAQ).

Carole Levesque – Professeure, Institut national de la recherche scientifique et Directrice de DIALOG-Réseau de recherche et de connaissances relatives aux peuples autochtones

Thème de la conférence : L’émergence d’une société civile autochtone au Québec et au Canada

mardi 9 avril 2013-de 15h à 18h
Salle du conseil A, R -1, bâtiment Le France,
190-198 avenue de France 75013 Paris

En résumé

Au Québec, un projet de transformation sociale et identitaire est en marche, porté par le mouvement des Centres d’amitié autochtones. Favorisant les relations transversales entre l’État et le citoyen plutôt que la confrontation, l’expérience autochtone urbaine traduit une conception ouverte du politique. Le but premier est de favoriser la réappropriation d’un droit de parole individuel et collectif, droit qui est encore brimé à l’extérieur et souvent même à l’intérieur des communautés. Une telle réappropriation nécessite cependant la construction préalable d’une vision renouvelée de la démocratie, une vision qui intègre autant des manières de faire spécifiques aux Autochtones que des mécanismes de régulation sociale qui soient davantage en phase avec le fonctionnement interne des sociétés autochtones, modernes et historiques. Le projet de société proposé ajoute au projet autonomiste autochtone de nouvelles dimensions et laisse place à de nouveaux acteurs.

A propos du réseau DIALOG

DIALOG réunit plus de 150 personnes issues du milieu universitaire et du milieu autochtone et à l’œuvre au Québec, au Canada, dans les Amériques, en Océanie, en Europe et en Asie. Provenant d’horizons multiples et partageant des pratiques et des intérêts de recherche diversifiés, ces personnes entretiennent l’objectif de mettre en valeur, de diffuser et de renouveler la recherche relative aux peuples autochtones. DIALOG bénéficie de l’étroite collaboration de dix-neuf institutions partenaires.

DIALOG est un forum facilitant et supportant les occasions de rencontre, d’échange, de ressourcement et de partenariat entre le milieu universitaire et le milieu autochtone ; il constitue un levier de développement et d’approfondissement des connaissances. Le réseau participe à un renouvellement des questionnements de recherche relatifs aux peuples autochtones en misant sur la transculturalité et la transdisciplinarité, en favorisant l’adoption de pratiques de recherche contextualisée et interactive et en faisant de la co-construction des connaissances avec les Autochtones son principal objectif. DIALOG soutient la formation des étudiants en mettant à leur disposition une vaste gamme de programmes d’aide financière, en les associant à toutes les activités du réseau et en leur offrant une plateforme pour la réalisation de leurs propres initiatives en matière de recherche et de mobilisation des connaissances.

DIALOG encourage et supporte la production de bilans et de synthèses thématiques afin de maximiser les retombées des résultats de la recherche scientifique au sein de différents milieux et d’en accroître l’insertion sociale. DIALOG inscrit la mobilisation des personnes, des idées et des connaissances au cœur de ses réalisations et de ses actions. DIALOG met à la disposition de ses membres, de la communauté scientifique, des instances et communautés autochtones et du grand public des banques de données relationnelles et interactives destinées à faire connaître et à valoriser la production scientifique québécoise relative aux peuples autochtones.

A propos du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec (RCAAQ)

Le Regroupement des centres d’amitié autochtone du Québec, le RCAAQ, milite pour les droits et intérêts des citoyens autochtones dans la ville, tout en appuyant les Centres d’amitié autochtones dans l’atteinte de leur mission. La mission des Centres d’amitié autochtones du Québec est d’améliorer la qualité de vie des Autochtones en milieu urbain, promouvoir la culture et bâtir des ponts entre les peuples.

Le Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec est formé de citoyens autochtones engagés dans leur communauté et donne accès aux ressources nécessaires à ces citoyens et aux communautés urbaines autochtones pour que tous puissent jouir d’une qualité de vie. Se greffent à cette mission, des partenaires importants de la société civile québécoise et canadienne en plus de nombres d’organisations autochtones, civiles et communautaires.

Positionné et reconnu comme l’interlocuteur privilégié des Autochtones en ville par l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, le Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec est un leader du mouvement citoyen des Autochtones dans la ville et met en œuvre des stratégies innovatrices et proactives pour répondre aux besoins des Autochtones urbains.

Cet article, publié dans Culture, identité, Mouvements autochtones, Ville et urbain, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s