Deux expositions sont actuellement consacrées au peuple kanak à Paris

 EXPOSITION Denis Rouvre « Kanak », Galerie Hélène Bailly, 38, rue de Seine, 75006 Paris, du 7 novembre au 23 novembre 2013

Présentation sur le site de la galerie Hélène Bailly

297515_denis-rouvre-expose-kanak-a-la-galerie-helene-bailly-paris-vi-1-1

© Denis Rouvre

Denis Rouvre a passé trois semaines en Nouvelle Calédonie dont quinze jours dans les tribus. Lors de son immersion il a pu photographier treize tribus, autant de visages, que de corps de chasseurs, de pêcheurs ou de guerriers… Une nouvelle fois le photographe a su laisser s’exprimer la beauté de ces visages si proches et en même temps si loin de nous tant par leurs regards que par leurs attitudes. Exposition organisée à l’occasion du Festival Photo Saint Germain des Prés.

EXPOSITION Kanak, l’art est une parole- Musée du Quai Branly- du 15 octobre 2013 au 26 janvier 2014

Présentation sur le site du musée du Quai Branly

L’exposition montrera de nombreuses pièces inédites et spectaculaires parmi les grandes œuvres classiques du monde de l’art kanak : chambranles sculptés des Grandes maisons, haches ostensoirs de jade, sculptures faitières, statuettes et ornemenKanak_quai branlyts d’une large diversité.

L’exposition est organisée autour de deux grands principes :

Les Kanak parlent d’eux-mêmes

Ce sont les Kanak eux-mêmes qui assurent au visiteur la voie de la compréhension de leur monde et de leur vision. Ils en commentent les aspects essentiels à la première personne et en les insérant dans l’histoire, distinguant entre l’intemporel et le factuel. C’est pourquoi l’exposition est structurée selon des catégories culturelles propres au monde kanak.

Kanak et Européens échangent leurs regards

L’exposition tente de concilier deux points de vue : celui du Kanak qui regarde ces visiteurs venus d’un autre monde et celui du marin, du colon ou du missionnaire européen sur la vie et la parole kanak.  L’exposition est ainsi l’occasion, autour des objets et des documents présentés, de faire dialoguer le riche patrimoine immatériel du monde kanak et des œuvres en grande partie issues d’institutions muséales occidentales qui sont aujourd’hui les gardiennes d’une bonne part du patrimoine matériel.

Commissaires de l’exposition :

Emmanuel Kasarhérou, chargé de mission à l’Outre-mer au musée du quai Branly, conservateur en chef du patrimoine et ancien directeur de l’Agence du Développement de la Culture Kanak et du Centre culturel Tjibaou en Nouvelle-Calédonie.

Roger Boulay, ethnologue, spécialiste du patrimoine kanak

Kanak, L’Art est une parole – Bande-annonce de l’exposition – Source : http://youtu.be/ImetESmjh6c

 

Cet article, publié dans Culture, Histoire, identité, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s