Articles en ligne publiés dans la revue Anthrovision

La revue électronique Anthrovision, dédiée à l’anthropologie visuelle et à l’anthropologie du visuel a récemment inauguré son site trilingue (anglais, français et espagnol) avec des publications en accès libre.

Cette revue publiée par Visual Anthropology Network of the European Association of Social Anthropologists (VANEASA) est dirigée par Beate Engelbrecht, Nadine Wanomo et Florian Walter.

anthrovision_2ARTICLES EN LIGNE 1.1./2013

 Liste des articles disponibles en ligne à ce jour centrés sur la thématique des Peuples autochtones.

 Jessica De Largy Healy, « Yolngu Zorba meets Superman », Anthrovision [En ligne], 1.1 | 2013, mis en ligne le 01 août 2013, consulté le 12 novembre 2013.

URL : http://anthrovision.revues.org/362

Élodie Fache, « Musées et (re-)production de représentations des Aborigènes d’Australie. Déconstruction ou médiatisation des stéréotypes ? », Anthrovision [En ligne], 1.1 | 2013, mis en ligne le 02 août 2013, consulté le 12 novembre 2013. URL : http://anthrovision.revues.org/624

Un compte-rendu du livre The challenge of indigenous peoples. Spectacle or politics?, codirigé par Barbara Glowczewski et Rosita Henry, est également en ligne.

László Kürti, « Glowczewski, and Henry, Rosita ed. The challenge of indigenous peoples. Spectacle or politics?  », Anthrovision [En ligne], 1.1 | 2013, mis en ligne le 02 août 2013, consulté le 12 novembre 2013. URL : http://anthrovision.revues.org/516

RESUMES DES ARTICLES

Jessica De Largy Healy, « Yolngu Zorba meets Superman », Anthrovision [En ligne], 1.1 | 2013, mis en ligne le 01 août 2013, consulté le 12 novembre 2013. URL : http://anthrovision.revues.org/362

Cet article s’intéresse aux manières créatives dont différents groupes aborigènes australiens se saisissent d’interfaces en ligne pour présenter des images choisies de leur culture à une audience globale. Les Yolngu de la Terre d’Arnhem, dans le Territoire du Nord de l’Australie, ont commencé depuis quelques années à se filmer avec des caméras et des téléphones portables et à publier en ligne des vidéos de leur vie quotidienne, de cérémonies, d’événements communautaires, de clips musicaux, de courts-métrages et de déclarations politiques sur des sites de partage de contenus tel YouTube. A travers l’analyse d’un phénomène internet récent, une danse appelée « Zorba the Greek Yolngu style », j’examine les façons dont ces pratiques médiatiques autochtones remettent en question certains stéréotypes sur les cultures « traditionnelles » et donnent lieu à de nouvelles formes auto-produites de visibilité publique.

This article concerns the creative ways in which some Australian Indigenous groups are engaging with online interfaces to display select images of their culture to a worldwide audience. The Yolngu of North-East Arnhem Land, in the Northern Territory of Australia, have recently started filming themselves with camcorders and mobile phones to broadcast images of everyday activities, ceremonies, community events, music clips, short fictions and political statements on content-sharing platforms such as YouTube. Through the analysis of a recent internet phenomenon, a dance performance called « Zorba the Greek Yolngu Style », I examine the ways in which online indigenous media practices challenge existing stereotypes about “traditional” cultures and give rise to new self-authored forms of public visibility.

Élodie Fache, « Musées et (re-)production de représentations des Aborigènes d’Australie. Déconstruction ou médiatisation des stéréotypes ? », Anthrovision [En ligne], 1.1 | 2013, mis en ligne le 02 août 2013, consulté le 12 novembre 2013. URL : http://anthrovision.revues.org/624

À partir de deux expositions organisées en France intitulées respectivement Australie, 60 000 ans de culture aborigène et Australie, Terre des Aborigènes, l’auteur rappelle à quel point les formes et modes de représentation de la culture Aborigène restent une question à part entière tant pour les musées français qu’européens et soulèvent des problématiques d’actualité, tant sur le plan éthique, politique, pédagogique, cognitif, qu’esthétique.

From two exhibitions organised in France under the title: Australia 60 000 years of Aborigine culture and Australia, land of the Aborigines the author underlines how the situation of the Aborigines, their identities and their representations are still provoking debates in French or even in European museum and raised questions from ethical, political, cognitive, political, pedagogical or esthetical point of views.

 

Cet article, publié dans Culture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s