COLLOQUE : L’envers du décor : émergence des formes et agencements d’existence / Behind the Scenes: Emergence of Forms and Assemblages of Existence – Paris – 29, 30 et 31 janvier 2014

L’envers du décor : émergence des formes et agencements d’existence / Behind the Scenes: Emergence of Forms and Assemblages of Existence – 29, 30 et 31 janvier -CNRS Laboratoire d’Anthropologie Sociale et JCU – Cairns Institute, Australie.

Collège de France – Amphithéâtre Lévi-Strauss  –  52, rue du Cardinal Lemoine  –  75005 Paris – Télécharger le programme ici

Envers_2LIA TRANSOCEANIK: réflexion commune sur les formes et agencements d’existences « indisciplinées » de la pensée, de la mise en scène ethnographique, artistique et politique. Frappées ici d’invisibilité,  là-bas d’anonymat, noyées dans la masse des images ou tout simplement reléguées au flou ontologique d’une figuration aussi éphémère qu’illusoire, les existences sont pourtant bien nombreuses qui pourraient voler la réplique aux premiers rôles, si seulement nous nous donnions la peine d’être attentifs à l’envers du décor. Notre colloque se veut une invitation à découvrir ces existences, à comprendre les processus qui les retiennent en arrière plan comme ceux plus méthodologiques qui nous permettraient d’entendre ce qu’au devant de la scène, elles auraient à nous apprendre sur la réelle profondeur de champ.

Mercredi 29 janvier : Refigurer les acteurs/ Refiguring the actors

13h-15h30 Introduction et Session 1 : Figurants au premier plan/ Walk-on parts in the foreground

Discutante : Florence Brunois (CNRS)

–   Michael Wood (SASS, JCU, Australie) : « From Hunting to Carbon
Credits: a history of spirits and the creation of wealth in the Western Province, Papua New Guinea. »

–   Paula Morgado (Anthropologie visuelle, Université de Sao Paulo, USP) : «  Cinéma amérindien brésilien et utilisation du cyberspace. »

–   Olivier Schefer (Esthétique et Philosophie de l’art, Université Paris I, PanthéonSorbonne) : « Les figurants au cinéma ou le peuple qui manque. Pour une histoire invisible des images.»

–   Yves Citton  (Littérature, Université Grenoble 3) : « Le décor tel qu’en lui-même : Figures gestuelles et politiques de fonds. »

15h45-18h15 Session 2 : Résistances créatives : détours, dissimulations et parodies/ Creative resistance : detours, dissimulations and parodies

Discutant : Salvatore D’Onofrio (Université de Palerme)

–   Evelyn Schuler (UFSC, Florianópolis) et Alfredo Zea (réalisateur) : « Élaborations du
non-savoir. »

–   Alexandre Soucaille (ANR Rupture, CEIAS) : « Dissimuler.
À propos d’un projet sur l’ancienne maison d’arrêt ‘Saint-Michel’ à Toulouse. ».

–   Régis Meyran (Lirces Nice-Sophia antipolis) : Slam et hip-hop : les musiques urbaines entre résistances identitaires et adhésion aux idéologies dominantes, une comparaison France-Sénégal. »

Jeudi 30 janvier : Activer les relations/ Activating relations 

10h-12h Session 1 : Transversalité des savoirs/Transversality of systems of knowledge.

Discutante: Tassadit Yacine (EHESS)

–  Martin Préaud (SOGIP, IIAC, Paris) : « Law and Culture : une réponse culturelle à l’invasion. »

–   Renato Athias (PPGAS, Universidade Federal de Pernambuco, Recife ) : «  Savoirs Indigènes, la biodiversité et les agences dans l’ Amazonie (Brésil-Colombie). »

–   Simon Foale et Jessica Roeger (SASS, Fish and People fisheries science education project, JCU):  « The value of fish, as symbols and as food. »

14h-16h Session 2 : Transversalité dans la créativité/Transversality in creativiy

Discutante: Clarissa Alcantara (Belo Horizonte)

–   Monique Jeudy-Ballini (LAS/CNRS) et Brigitte Derlon (LAS/EHESS) : «  L’art de la réparation chez Kader Attia. »

–   Géraldine Le Roux (CREDO, Université de Tour) : « Réinterprétations artistiques et
réhistoricisation de collections muséales et d’archives numériques : le geste créateur de Janelle Evans. »

–   Deise Lucy Montardo (TABIHUNI-Universidade do Estado do Amazonas et UFAM, Manaus) : « Les entités indigènes dans l’umbanda à Manaus, la capitale d’État d’Amazonas. Relations activées. »

16h15-18h15 Session 3 : Transversalité des affects/Transversality of affects

Discutante: Corinne Fortier (CNRS)

–   Nacira Guénif (PU Sciences de l’Education, Université Paris 8) : « À fleur de peau, sous la peau. Deux variations techniques et technologiques sur l’altérité intérieure. »

–   Sandra Alvarez Toledo (éditrice, http://www.editions-arachneen.fr/): « ‘Ce qui ne
se voit pas’ : les transcriptions des lignes d’erre des enfants autistes du réseau de Fernand Deligny. »

–  Estelle Castro  (TransOceanik,CNRS/JCU) :  « Derrière toute souffrance se trouve une vie humaine digne d’amour : réceptions et perception internationales de la singularité, de l’universalité et de l’espoir dans le film Samson and Delilah de Warwick Thornton. »

Vendredi 31 janvier : Cartographier les agencements/ Mapping assemblages 

9h45-12h15 Session 1 : Ethique et ontologies de l’Internet/ethics and ontologies of Internet      Discutante : Barbara Glowczewski (CNRS)

–   Max Lenoy via skype (Education & ITIC, James Cook University) : « Australian Indigenous WEB. »

–   Jessica De Largy Healy (CREDO, Musée du quai Branly) : « Terre d’Arnhem. Du cinéma à la Toile. »

–   Claudia Turra Magni (PPGA, Université fédérale de Pelotas, UFPL) : « Lanciers Noirs: ontologie et résistance par la mémoire des soldats-esclaves au Sud du Brésil. »

–   Dominique Schoeni (Haute école de travail social de Genève) : « L’exposition des savoirs : perspectives muséologiques sur les médias numériques, et retour. »

14h-16h Session 2 : Le tournant global en sciences sociales : approches pluridisciplinaires de la mondialisation/ The Global turn in social sciences : pluridisciplinary approaches of mondialisation.

Discutant : Laurent Berger (EHESS)

–   Françoise Vergès (Sciences Politiques, Chercheur associée au Collège d’études mondiales) :  « Cartographies des vies invisibles. »

–   Jean Tible (Sociologue, Sao Paulo) « Brésil global: colonialité et résistances dans les relations Brésil-Angola-Mozambique .»

–   Patrick Bruneteaux (Centre Européen de sociologie et de science politique, Université Paris1, Panthéon-Sorbonne) « Zones grises caribéennes. Du service plantationnaire au service néocolonial. »

16h15-18h15 Session 3 : Sociale, environnementale et mentale : trois écologies
nouées dans le projet écosophique
/ Social, environmental and mental: three ecologies bound in the ecosophical project

Discutant : Perig Pitrou (CNRS)

–   Anita Lundberg (SASS, JCU, Singapour Campus): « Offshore, Branch, Satellite, Outpost: a cartography of imaginary campuses. »

–   Viviana Lipuma (Histoire des Arts et des Représentations, Université Paris Ouest Nanterre, Labex h2h) « Pour une ville écosophique: désintoxiquer les images? »

–   Anne Sauvagnargues (Centre de Recherches sur l’Art – Philosophie, esthétique. PU Université Paris Ouest Nanterre) : « Ecologie de l’image. »

Comité scientifique : Laurent Berger (EHESS), Florence Brunois (CNRS), Jessica De Largy Healy (Musée du quai Branly) Barbara Glowczewski (CNRS), Rosita Henry (James Cook University, Australie), Salvatore d’Onofrio (Université de Palerme), Peter Pal Pelbart (PUC-SP, Brésil), Perig Pitrou (CNRS).

Date

  • du mercredi 29 janvier 2014 à 13h au  vendredi 31 janvier 2014 à 18h30

Contacts

LAS – Collège de France
52 rue du Cardinal Lemoine
75005 Paris

LAS – Collège de France
52 rue du Cardinal Lemoine
75005 Paris

Url de référence

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s