Publication : « Après la Grande Guerre. Comment les Amérindiens des Etats-Unis sont devenus patriotes (1917-1947) »

Apres la grande guerreCet ouvrage de Thomas Grillot (Mondes américains, UMR 8168) explore les conséquences culturelles et politiques de la participation militaire des Indiens au premier conflit mondial.

L’auteur présentera son ouvrage au musée du quai Branly, Salon J. Kerchache, dans le cadre de l’exposition « Indiens des Plaines », le 15 mai à 19h45, et le 7 juin à 17h en compagnie de Gerald Vizenor, à la galerie Orenda, 54 rue de Verneuil, Paris 75007.

Présentation de l’éditeur

Comment la Première Guerre mondiale a-t-elle transformé la vie politique, sociale et culturelle des Amérindiens des États-Unis ? Deux histoires jusqu’ici séparées sont pour la première fois reliées : celle de la guerre de 1914- 1918 et celle des Indiens des Plaines.

Thomas Grillot, en focalisant son attention sur les vétérans appartenant aux principales tribus des Plaines, révèle comment le conflit mondial a transformé la vie politique, sociale et culturelle des réserves indiennes.A travers les archives militaires, les organisations de vétérans, les monuments aux morts, les cérémonies patriotiques, les funérailles ou les powwows, la mémoire de guerre dessine un demi-siècle d’histoire oublié, où se réinvente le rapport des Indiens à la nation américaine.
Refusant une vision progressiste de l’histoire des Indiens allant de la colonisation à l’émancipation, Thomas Grillot souligne toute la complexité du rattachement des autochtones à la nation américaine. Les débats sur le patriotisme traduisent des luttes idéologiques très vives, d’une génération à l’autre, sur la place des Amérindiens aux États-Unis, sur le respect ou non des cultures tribales et, en définitive, sur l’assimilation à la nation, en dehors de toute tutelle coloniale. Car Après la Grande Guerre pose aussi une question centrale : pourquoi et comment des peuples colonisés répondent-ils à l’injonction de défendre l’État colonial ?

Sommaire

Introduction
Chapitre I. La guerre, ou la visibilité passagère d’une race
1. La guerre comme retour de la race
2. Statistiques et découverte de la culture, vecteurs de l’oubli
3. Contre l’oubli : l’américanisme indien
Chapitre II. La mémoire patriotique, ou le travail local du national
1. Le rêve d’une Paix des Braves
2. L’emboîtement des temps, des mémoires et des identités
Chapitre III. La fête patriotique et les frontières de la communauté
1. Célébrer pour donner
2. Donner pour rester soi
3. Le don comme identité : la fabrique du sentiment patriotique indien
Chapitre IV. À quoi doit ressembler la vie d’un ancien combattant ?
1. Un groupe qui inquiète
2. La recherche d’une identité ancrée dans le droit
Chapitre V. Tester la légitimité patriotique (1919-1932)
1. Patriotisme et négociations autour du vote indien
2. À quoi la guerre donne-t-elle droit ?
3. Patriotisme et anciens combattants dans les arènes politiques locale et nationale (1933-1947)                                                                                                                         Chapitre VI. Lutter pour l’émancipation (1933-1947)
1. Défense des droits des anciens combattants et refus du New Deal
2. Rompre avec l’État fédéral

Conclusion

Référence

Thomas Grillot, « Comment les Amérindiens des Etats-Unis sont devenus patriotes (1917-1947) », Editions de l’EHESS, 2014.

Cet article, publié dans Histoire, Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s