« Idle no more : quand les femmes autochtones se réveillent » – un reportage de Philippe Pataud Célérier

A lire un reportage (texte et photos) de Philippe Pataud Célérier (©) intitulé « Idle no more : quand les femmes autochtones se réveillent », publié en ligne sur son blog – http://www.philippepataudcélérier.com

Cet article est la version longue et illustrée de l’article paru dans Le Monde Diplomatique de mai 2014 sous le titre de : Au Canada, la fin de la résignation pour les peuples autoctones. En espagnol : Los pueblos indígenas de Canadá ponen fin a su resignación, mai 2014.

« Idle no more ! » (« Fini l’inaction ! ») : depuis décembre 2012, ce mot d’ordre rallie la communauté autochtone du Canada qui, de la Colombie-Britannique au Nouveau-Brunswick, réclame justice sociale, égalité des sexes et respect des droits territoriaux. Fer de lance du mouvement : les femmes autochtones soumises à une violence sociale et raciale largement ignorées malgré le nombre d’homicides effarant. Enquête sur une réalité stupéfiante.

Lire l’ensemble du reportage ici

Cet article, publié dans Histoire, identité, Justice, Ville et urbain, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « Idle no more : quand les femmes autochtones se réveillent » – un reportage de Philippe Pataud Célérier

  1. wizenne dit :

    Force et soutien aux femmes Autochtones. Tres bon blog.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s