Conférence : Barrages hydroélectriques et violations du droit des peuples autochtones à un consentement libre, préalable et éclairé dans l’Amazonie brésilienne – vendredi 26 juin 2015

CONFERENCE co-organisée par l’ERC-SOGIP, le GITPA, Amazon Watch
et la Fondation Danielle Mitterrand-France Libertés

Barrages hydroélectriques et violations du droit des peuples autochtones à un consentement libre, préalable et éclairé dans l’Amazonie brésilienne

Invités spéciaux

Ademir Kaba, leader Munduruku
Felicio Pontes, procureur fédéral du Brésil

VENDREDI 26 JUIN 2015 – 11 :00 – 13 :00
EHESS : 190 avenue de France, Paris 75013 -Salle Jean Pierre-Vernant

PDF - 3.4 Mo
Affiche conférence Barrages hydroélectriques et violations du droit des peuples autochtones 26 juin 2015 (PDF)

La Constitution brésilienne de 1988 stipule dans son article 225 qu’il est du ressort du pouvoir public ainsi que de la collectivité de défendre et préserver l’environnement pour les générations actuelles et futures. Elle reconnaît explicitement (article 231) le droit des peuples autochtones sur leurs terres traditionnelles. Par ailleurs, ayant ratifiée la Convention 169 de l’OIT depuis 2002 et signataire de la Déclaration de l’ONU sur les Droits des peuples autochtones depuis 2007, le Brésil se doit de respecter les droits des peuples autochtones, en particulier le droit à la consultation et le droit à un consentement préalable, libre et éclairé (CPLE). Malgré ses engagements au niveau de la Constitution et du droit international, le gouvernement brésilien a violé et continue de violer un certain nombre de droits des peuples autochtones, ce qui se traduit par de lourdes conséquences humaines et environnementales.

Cette rencontre, en présence d’Ademir Kaba, important leader et intellectuel Munduruku et de Felicio Pontes, procureur fédéral engagé dans la lutte pour la reconnaissance des droits des peuples autochtones au Brésil, permettra de discuter de la situation des peuples autochtones face à la construction de barrages hydroélectriques en Amazonie.
Le film-documentaire de Nayana Fernandez « Les Indiens Munduruku-Tissant la Résistance », projeté en deuxième partie de séance, permettra de mettre en perspective visuelle la discussion de cette rencontre exceptionnelle.

logos2
Cet article, publié dans Consultation, Droit international, Environnement, Mouvements autochtones, Ressources naturelles, Territoire, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s