Séminaire SOGIP, 11 février 2016 : 10h : Conférence exceptionnelle de Samir Amin, L’économie politique de l’Afrique dans la mondialisation contemporaine : désintégration des sociétés rurales et accaparement des terres

Séance 6 – jeudi 11 février 2016 : 10h : Conférence exceptionnelle de Samir Amin,
L’économie politique de l’Afrique dans la mondialisation contemporaine : désintégration des sociétés rurales et accaparement des terres

De 10 h à 13 h  : salle du Conseil A, R-1,
bât. Le France, 190 av de France 75013 Paris

samir_vignetteSamir Amin, intellectuel engagé, diplômé en sciences politiques, en statistiques et professeur agrégé de sciences économiques, auteur de plus de 50 ouvrages, s’est fait connaître par sa théorie du développement inégal, différenciant les centres du capitalisme, maitres des systèmes de production, et les périphéries dominées, lieux d’extraction des matières premières et de surexploitation du travail. Après avoir étudié les formes précapitalistes des pays colonisés, réfléchi à un autre type de développement, théorisé sur l’alter-mondialisme, étudié les questions de classe, de nation, d’ethnie, de la paysannerie, sa conférence dans le cadre du séminaire SOGIP consacré aux droits des peuples autochtones permettra de lier les transformations contemporaines de l’Afrique, les problématiques de l’accaparement des terres et les enjeux globaux auxquels se confrontent les petites sociétés qui se retrouvent dans cette catégorie politique relationnelle de « peuples autochtones » laquelle permet leur reconnaissance internationale comme sujets de droit. La question de la terre, et de ses usages, ainsi que les nouveaux visages d’un capitalisme de prédation seront au cœur de la conférence ouverte à un large public

Séminaire coordonné par :

Irène Bellier, Directrice de Recherche au CNRS, IIAC-LAIOS, Verónica González González, postdoctorante SOGIP (IIAC-LAIOS) avec Martin Préaud, postdoctorant SOGIP (IIAC-LAIOS).

Ce séminaire s’appuie sur une recherche financée, depuis 2010, par le Conseil européen de la recherche, dans le cadre du 7e programme cadre (FP7/2007-2013 Grant Agreement ERC n° 249236).

2e jeudi du mois de 9 h à 13 h (salle du Conseil A, R-1, bât. Le France, 190 av de France 75013 Paris), du 12 novembre 2015 au 10 mars 2016. La séance inaugurale aura lieu le lundi 12 octobre, de 14h à 18h (salle du conseil A, même adresse). Ouvert à tous.

Présentation générale du séminaire : Perspectives comparatives sur les droits des peuples autochtones – années 2015-2016

Nous poursuivrons cette année le séminaire de l’équipe SOGIP (ERC 249 236, IIAC-LAIOS) qui, depuis quatre ans, examine les perspectives ouvertes par l’adoption en 2007 de la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones (DDPA). L’objet du séminaire vise à relier la réflexion sur les questions autochtones aux processus globaux. Comment les acteurs politiques autochtones prennent-ils pied dans la gouvernance mondiale en regard des situations concrètes où les sociétés et cultures qu’ils représentent expérimentent des formes de changement accélérées, parfois volontaires, souvent forcées ? Les années précédentes, nous avons exploré de manière comparative, et à partir d’études de cas contextualisées, les questions de reconnaissance légale, de développement et de territorialité, d’éducation, de citoyenneté et de participation politique qui posent les sujets autochtones dans leurs relations à l’État et aux institutions internationales. Cette année, nous aborderons les enjeux de la patrimonialisation et de la propriété intellectuelle, les questions de genre et de justice, ainsi que le positionnement des peuples autochtones par rapport aux débats globaux, tels que ceux liés au changement climatique et aux objectifs du développement durable. Les analyses portées par une approche pluridisciplinaire montrent que les questions de droits de peuples autochtones ne portent pas seulement sur des enjeux spécifiques : elles définissent un horizon de réflexion sur les conditions de possibilités de se gouverner soi-même et sur les frontières de l’autonomie.

PROCHAINES SEANCES

10 mars 2016 : Les enjeux de la justice
avec Maria Teresa Sierra, professeur et chercheuse en sociologie, CIESAS, Mexique
Ghislain Otis, professeur titulaire de la chaire de recherche du Canada sur la diversité juridique et les peuples autochtones
et Martin Préaud, SOGIP

Sur les séminaires SOGIP : http://www.sogip.ehess.fr/spip.php?article620&lang=fr

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s