ARTICLE : « Une «citoyenneté» kali’na? Constructions citoyennes, affirmations identitaires, jeux de niveau en Guyane française »

Un article de Gérard Collomb intitulé « Une « citoyenneté » kali’na? Constructions citoyennes, affirmations identitaires, jeux de niveau en Guyane française » est paru dans un numéro de Citizenship Studies, intitulé Questioning Citizenships/Questions de citoyennetés.

Résumé  :

Institués en « populations primitives » pendant la période coloniale, les Amérindiens de Guyane française se sont vu imposer au moment de la « départementalisation » une citoyenneté légale, pensée à l’intérieur du modèle français de la citoyenneté et de la Nation qui reconnaît l’individu mais ignore l’appartenance au groupe. Et si, depuis quelques années, la maturation d’un sentiment national en Guyane transforme le rapport à la France et à l’État, la classe politique locale met en œuvre sur place une même représentation de la citoyenneté. Comment, pour penser leur place dans cet univers, les Amérindiens s’efforcent-ils aujourd’hui d’articuler trois constructions citoyennes qu’ils se sont progressivement appropriées – la citoyenneté « légale », une citoyenneté « autochtone » et une citoyenneté « culturelle » ?

Abstract :

Established as ‘primitive populations’ during the colonial period, legal citizenship was imposed upon French Guyana Amerindians during départementalisation; this citizenship was conceived within the French model of citizenship and the Nation and recognises the individual but ignores group membership. For some years, the growth of a national feeling in Guyana has been changing the relationship to France and the State, but local politicians implement the same representation of citizenship. How, in order to think about their place in the world, do Amerindians today try to link three citizenship-building processes they have been progressively taking for themselves: ‘legal’ citizenship, ‘autochthonous’ citizenship, and ‘cultural’ citizenship?

Référence : Gérard Collomb (2011), « Une ‘citoyenneté’ kali’na? Constructions citoyennes, affirmations identitaires, jeux de niveau en Guyane française » , Citizenship Studies, Vol. 15, N°8, pp. 981-991

En savoir plus/Source : Taylor & Francis online

Cet article, publié dans Citoyenneté, identité, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s