Deux nouvelles revues consacrées aux peuples autochtones

  • Elohi – Peuples indigènes et environnement

Elohi – Peuples indigènes et environnement est une revue semestrielle dont l’objet d’étude est le rapport particulier que les peuples indigènes, de par la planète, entretiennent avec leur environnement, et les représentations qu’ils s’en font. Afin d’appréhender cet objet dans sa globalité, Elohi se place résolument dans une perspective internationale et pluridisciplinaire, et accueille des contributions en français, en anglais et en espagnol.

L’ambition de la revue Elohi – Peuples indigènes et environnement est d’explorer le rapport intime que les peuples qui se disent — ou qui sont définis comme — indigènes établissent avec leur environnement. Globalement, l’objectif de la revue est d’explorer les rapports qu’entretiennent les peuples du monde avec leur environnement naturel immédiat. Par «peuples indigènes», nous faisons référence non aux peuples parfois dits «primitifs» ou «premiers», deux termes qui nous semblent trop chargés de connotations péjoratives. Nous retiendrons le sens étymologique d’indigène pour nous intéresser davantage aux peuples engendrés par et en un lieu spécifique. Que cette indigénéité ne soit que purement imaginaire importe peu. Si elle contribue à façonner l’identité d’un peuple, elle est fondamentale, digne d’intérêt et, nous le croyons, peut-être riche d’enseignements. Cette caractéristique indigène, qui se manifeste chez certains par la croyance ancestrale d’être littéralement enfantés par la « Terre-Mère », conditionne souvent le rapport que les peuples entretiennent avec leur environnement. Pour le moins, Elohi – Peuples indigènes et environnement veut interroger l’idée que l’indigénéité donne lieu à un rapport particulier à la terre, c’est-à-dire un rapport déterminé par la croyance même qu’a un peuple d’être issu d’un lieu spécifique.

http://pub.u-bordeaux3.fr/index.php/revues/elohi.html

 

  • Nueva revista de estudios indigenistas EntreDiversidades [Esp]

EntreDiversidades. Revista de Ciencias Sociales y Humanidades; Instituto de Estudios Indígenas de la Universidad Autónoma de Chiapas. Periodicidad semestral. La publicación significa una nueva etapa de su proyecto editorial, como continuación del proyecto anterior, Anuario de Estudios Indígenas, editado desde el año de 1986 hasta el 2012. Su objetivo es contribuir al diálogo multidisciplinario acerca de la diversidad cultural en los diferentes espacios sociales y dimensiones en que ésta se presenta. Con este tema central, en sus páginas se recogerán colaboraciones con resultados de investigación que aporten nuevo conocimiento no sólo sobre Chiapas sino sobre cualquier región, y se propiciará además el debate entre especialistas en las problemáticas tratadas.

http://entrediversidades.unach.mx/

 

Publié dans Citoyenneté, Climat/Changements climatiques, Constitution/législation nationale, Culture, Droit international, Education, Environnement, identité, Mouvements autochtones, Territoire | Tagué , , , , , , , | Poster un commentaire

RAPPORT : "Scraping the Pot: San in Namibia Two Decades after Independence"

scraping the pot_2Un rapport de 680 pages intitulé "Scraping the Pot: San in Namibia Two Decades after Independence" consacré aux conditions de vie des San en Namibie a récemment été publié. Ce rapport soutenu par  deux organisations - Land, Environment and Development Project of the Legal Assistance Centre (LAC) et  Desert Research Foundation of Namibia (DRFN) -  a été dirigé par Ute Dieckman, Erik Dirkx, Jennifer Hays, Maarit Thiem.

Présentation (eng)

Since Independence in 1990, Namibia has made tremendous progress in entrenching its citizens’ social, economic and human rights. However, significant challenges remain, not least that Namibia has one of the highest income-distribution disparities in the world. From 2010 to 2013, the Land, Environment and Development Project of the Legal Assistance Centre (LAC), in cooperation with the Desert Research Foundation of Namibia (DRFN), conducted a comprehensive study focusing on the living conditions of the San communities in Namibia. The study report highlights the challenges and barriers faced by the San, being some of the country’s citizens who are disenfranchised by this extreme disparity. Further, the report provides a sound empirical foundation for policymaking and future San support programmes, and highlights potential opportunities for fostering a more equitable nation at large.

More info

Publié dans Territoire, Environnement, Mouvements autochtones, Participation politique, Ressources naturelles, Justice, Santé, Histoire, Consultation, Education, Langue, Culture, identité | Tagué , | Poster un commentaire

Radio : les mondes amérindiens. Emission « Tout un monde », France Culture.

les Mondes amérindiens

Une série de trois émissions à l’occasion de l’exposition "Indiens des Plaines" – au Musée du Quai Branly : à Paris jusqu’au 20juillet 2014

France Culture, « Tout un monde » par Marie-Hélène Fraïssé

http://www.franceculture.fr/emission-tout-un-monde-0

15.04.2014. Le récit des vaincus

Carrefour d’échanges et d’influences, les grandes plaines américaines ont porté des traditions esthétiques dont la force n’a d’égal que la continuité à travers le temps. 140 objets cérémoniaux, vêtements richement ornés, costumes peints de motifs géométriques et figuratifs offrent une vision inédite sur le continuum de l’expression artistique des Plaines. Présentés de façon chronologique, les  objets couvrent une période allant du XVIe au XXe siècles et prouvent combien ces espaces ont été au cœur de transformations culturelles, de changements politiques majeurs et traversés d’influences venues notamment d’Europe. Les objets présentés, d’une qualité exceptionnelle, permettent d’éclairer l’importance des échanges entre le monde des hommes et le monde des esprits et des ancêtres, la place du bison et du cheval dans la vie quotidienne des Indiens, mais aussi la fin du nomadisme et la mise en place des réserves à la fin du XIXe siècle. À travers des photographies et des films, l’exposition rend également hommage à la tradition orale, à la danse, au chant et au lien fusionnel qu’ont tissé les Indiens avec la nature, tout au long de leur histoire.

Invité: Joseph Boyden, canadien d’origine irlandaise, écossaise, et  amérindienne.

Son dernier roman "Dans le grand cercle du monde" (Albin Michel ) nous raconte, du point de vue des Indiens, l’arrivée des Jésuites parmi les Hurons au XVIIè Siècle, et le choc tragique de deux mondes qui ignorent jusque là tout l’un de l’autre…

http://www.franceculture.fr/emission-tout-un-monde-le-recit-des-vaincus-serie-les-mondes-amerindiens-13-2014-04-15

22.04.2014. Luttes indiennes, cinq siècles de résistance

"L’autre histoire" américaine, celle des peuples amérindiens et de leurs luttes face à la colonisation et aux spoliations. Un dossier toujours brûlant, que l’historienne Elise Marienstras  analyse depuis un demi-siècle, jusque dans ses prolongements les plus actuels…

Invitée : Elise Marienstras, professeur émérite à l’Université Paris VII

Elle publie "La résistance indienne aux Etats-Unis", un très beau recueil de textes dont une version revue et augmentée vient de paraître en Folio (Gallimard)

http://www.franceculture.fr/emission-tout-un-monde-luttes-indiennes-cinq-siecles-de-resistance-serie-les-mondes-amerindiens-23-2

29.04.2014. L’arbre de la colère

Un fait divers d’une violence inouie a soulevé l’indignation des habitants de la province canadienne de Colombie Britannique, en 1997. Dans la forêt vénérée des indiens Haida, face aux rudes houles du détroit d’Hécate, un certain Grant Hadwin, bûcheron, a attaqué à la tronçonneuse l’Arbre d’Or, épicéa mythique d’une hauteur exceptionnelle, lequel s’est effondré à grand fracas deux jours plus tard. John Vaillant, romancier de Vancouver, passionné des cultures indiennes et de la grande nature de la côte nord-ouest, fait de ce crime écologique et culturel un épisode tristement révélateur d’autres destructions, spectaculaires ou insidieuses…Aux dernières nouvelles deux greffons, issus cette fois non du hasard mais de la science horticole la plus pointue, et dotés des mêmes aiguilles dorées, auraient entamé leur croissance.

Invité: John Vaillant, auteur de "L’Arbre d’Or" (éd Noir Sur Blanc), nous livre ses visions indiennes et sylvestres lors de son passage à Paris

 

Publié dans Mouvements autochtones, Histoire, Citoyenneté, Culture, identité | Tagué , , | Poster un commentaire

VIDEOS : entretiens réalisés lors de la conférence internationale « Education, Learning and Indigenous Peoples’ Rights: What knowledge, skills and languages for sustainable livelihoods? » SOGIP/FDCIP 2014

Un série d’entretiens reccueillis par Shadi Manasrah lors de la conférence internationale : Education, Learning and Indigenous Peoples’ Rights: What knowledge, skills and languages for sustainable livelihoods? qui a eu lieu à Tromsø en Norvège du 2 au 4 avril 2014 sont disponibles en ligne. Cette conférence était organisée conjointement par SOGIP et le Forum for Development Cooperation with Indigenous Peoples.

Un compte-rendu de la conférence est également disponible ici et le programme complet ici.

VIDEOS

 Jannie Lasimbang talks about The 15th annual Forum Conference:

Jannie Lasimbang talks about The 15th annual Forum Conference. The conference of 2014 (FORUM/SOGIP), entitled Education, Learning and Indigenous Peoples’ Rights: What knowledge, skills and languages for sustainable livelihoods? was held at UiT The Arctic University of Tromsø in April 2014.

Interview : Shadi Manasrah

SOURCE : http://site.uit.no/urfolksforum/721/

Irène Bellier talks about The 15th annual Forum Conference:

Irène Bellier talks about The 15th annual Forum Conference. The conference of 2014 (FORUM/SOGIP), entitled Education, Learning and Indigenous Peoples’ Rights: What knowledge, skills and languages for sustainable livelihoods? was held at UiT The Arctic University of Tromsø in April 2014

Interview : Shadi Manasrah

SOURCE : http://site.uit.no/urfolksforum/from-2nd-day-activities-of-15th-conference/

Serena Heckler talks about The 15th annual Forum Conference:

Serena Heckler from UNESCO (LINKS) Project talks about The 15th annual Forum Conference. The conference of 2014 (FORUM/SOGIP), entitled Education, Learning and Indigenous Peoples’ Rights:

What knowledge, skills and languages for sustainable livelihoods? was held at UiT The Arctic University of Tromsø in April 2014. Speakers and presenters from all over the world attended.

Interview : Shadi Manasrah

SOURCE : http://site.uit.no/urfolksforum/serena-heckler-talks-about-the-15th-annual-forum-conference/

Publié dans Culture, Education, Histoire, identité | Poster un commentaire

Ouvrage : Le mouvement indien au Brésil de J-P. Belleau

Jean-Philippe Belleau, 2014, Le mouvement indien au Brésil. Du village aux organisations, Presses Universitaires de Rennes, collection des Amériques.

(résumé de l’éditeur)

Le mouvement indien au Brésil est un miracle. Avec plus de 230 peuples différents, certains avec des populations de quelques dizaines d’individus à peine, et près de 125 langues différentes parlées sur un territoire grand comme 15 fois la France, la fragmentation culturelle, linguistique et géographique aurait dû entraver l’émergence de mobilisations et d’organisations panindiennes. Le contraire s’est produit : les Indiens du Brésil se sont durablement installés sur l’espace politique et il existe aujourd’hui plus de 200 ONG indigènes.

Sans ignorer les Indiens les plus visibles de la scène interethnique, notamment les Kayapo et leur « mise en spectacle » de l’indianité, cet ouvrage offre une plongée dans les coulisses des mobilisations indiennes et de leurs alliés missionnaires et anthropologues. Il situe l’historicité de la représentation politique, de l’organisation formelle, et de la délégation de mandat dans la capacité d’appropriation et d’action des Indiens. Parce que le répertoire d’action collective indigène ne contenait pas d’entrée pour l’organisation bureaucratique, on a longtemps cru que les Indiens ne pouvaient s’approprier que des structures mobilisatrices qui leur ressemblaient, un présupposé culturaliste qui nie la capacité d’action et oublie le caractère fluide de la culture. Les Indiens se sont appropriés le modèle de structure mobilisatrice le plus apte à porter leurs projets.

Ce sont les formes de représentations et de mobilisation les plus bureaucratiques et les moins traditionnelles qui se révèlent les plus aptes à mobiliser les bases indiennes et de « peser » sur les politiques et les institutions brésiliennes et transnationales. Les Indiens, en s’appropriant une modernité qu’ils n’auront connue que tardive, l’indianisent, au grand regret d’alliés autrefois épris d’authenticité.

Penser le mouvement indien au Brésil comme un tout alors que la raison anthropologique se disperse sur une myriade d’univers ethnologiques : tel est donc l’objectif d’un ouvrage qui allie la sociologie américaine des mouvements sociaux, encore trop peu utilisée en France, à l’anthropologie. Il fait dialoguer entre eux sociologues et anthropologues, Charles Tilly et Marshall Sahlins, Sidney Tarrow et Viveiros de Castro. Il donne en outre une place significative aux auteurs brésiliens.

Jean-Philippe BELLEAU est professeur au département d’études latino-américaines et ibériques (LAIS) à l’université du Massachusetts à Boston.

source : IDA

Publié dans Citoyenneté, Constitution/législation nationale, Culture, Droit international, Histoire, identité, Mouvements autochtones, Participation politique, Territoire, Ville et urbain | Tagué , , , , | Poster un commentaire

Publication : dossier « Peuples autochtones et coopération internationale », Revue Espagnole de Développement et de Coopération (REDC), n°33.

La Revue Espagnole de Développement et de Coopération consacre son numéro 33 à la situation des peuples autochtones en Amérique latine. Coordonné par Felipe González et Yahiza Campanario, ce numéro coïncide avec le 25ème anniversaire de la Convention 169 de l’OIT et s’inscrit dans la perspective de la Conférence Mondiale des Peuples Autochtones qui sera organisée les 22 et 23 septembre 2014 au siège de l’Organisation des Nations Unies à New-York.

 

Sommaire :

7 . . . . . . . . . .Presentación – Felipe González y Yaizha Campanario

TEMA CENTRAL. PUEBLOS INDÍGENAS Y COOPERACIÓN INTERNACIONAL

15 : Neoconstitucionalismo para la paz: una mirada desde el Sur- Víctor Manuel Ávila Pacheco

29 : Oto Yunomarop Atrilo. El cambio climático desde una mirada holística misak en procesos de educación propia – José Felipe Hurtado Tombé

41 : Pensamiento ancestral y plantas sagradas: palabra, cantos y conjuros de vida en las epistemologías indígenas – Edwin Nelson Agudelo Blandón

53 : Los nodos neurálgicos del ‘buen vivir’: construcción de proyectos para la praxis – Jorge Viaña Uzieda

65 : Conocimiento y educación indígena – Pedro García Hierro

81 : Perú: estado de la implementación de la primera experiencia de regulación parlamentaria del deber de consulta previa en América Latina – Marco Huaco Palomino

95 : Del caucho al petróleo: el extractivismo en la región amazónica de Loreto (Perú) – Federica Barclay

109 : Sistema multilateral de Naciones Unidas y derechos de los pueblos indígenas – Patricia Borraz

OTROS TEMAS

125 : Más allá de 2015: el debate sobre la agenda de desarrollo y la cooperación internacional – Koldo Unceta

SECCIONES FIJAS

139 : .La Agenda de Cooperación Internacional para el Desarrollo y el advenimiento de la Agenda de Desarrollo post-2015 – Juan Pablo Prado Lallande

153 : La AOD española ante la Agenda de Desarrollo post-2015 y los presupuestos de 2014 – Kattya Cascante Hernández

165 : Seguimiento de la Cooperación Sur-Sur (mayo a septiembre de 2013) – Javier Surasky

Accéder à la revue

source : redial-ceisal

Publié dans Constitution/législation nationale, Consultation, Droit international, Education, Environnement, industries extractives, Ressources naturelles, Territoire | Tagué , , , | Poster un commentaire

Table ronde : Les défis des peuples autochtones en Amazonie péruvienne face aux activités extractives (Madrid, 24/04/2014)

La Maison des Amériques de Madrid organise une table ronde sur « Les défis des peuples amazoniens du Pérou face aux activités extractives » le 24 avril 2014 à partir de 19 :00, salle Cervantes. Interviendront à cette occasion :

- Oseas Barbarán, président de la Confédération des Nationalités Amazoniennes du Pérou (CONAP)

-Cecilia Flores, avocate et experte des relations e,ntre les peuples autochtones et les entreprises extractives.

-Dolores Pérez Medina, conseillère technique et responsable du Programme Autochtone du service de coopération international espagnol (AECID).

-Concha Domínguez, présidente de l’association WATU Acción Indígena.

 

Cette rencontre s’inscrit dans le cycle « Fray Bartolomé de las Casas » de la Maison des Amériques qui est destiné à offrir un espace d’expression aux différentes communautés autochtones du continent américain.

L’entrée est libre dans les limites des places disponibles

Les débats se réaliseront en espagnol

 

Plus d’informations

source : redial-ceisal

Publié dans Environnement, industries extractives, Ressources naturelles, Territoire | Tagué , , , , , , , , , , | Poster un commentaire